Retour à “Le Canada et l’impressionnisme”

En route pour la France

Introduction

Le Majestic, paquebot transatlantique britannique de la White Star Line, en 1896
Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA

Habité depuis des temps immémoriaux par les peuples autochtones, le Canada devient une confédération dotée d’un gouvernement autonome en 1867, après avoir été une colonie française au XVIe siècle puis britannique. Initialement constitué de quatre provinces orientales (trois anglophones et une francophone), le pays va s’étendre au fil des décennies vers le Pacifique à l’ouest et jusqu’à l’Arctique au nord. Comprenant aujourd’hui dix provinces et trois territoires, le Canada reste marqué par l’histoire de la colonisation et de l’immigration.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la jeune confédération offre peu d’institutions où les artistes peuvent recevoir une formation. À Montréal (Québec) et à Toronto (Ontario), des premiers établissements naissent et se développent progressivement. Mais, pour qui aspire à une carrière de peintre et dispose de ressources financières suffisantes, se former à l’étranger reste un parcours de choix. Malgré la concurrence de Londres, Boston ou New-York, Paris s’impose à la fin du XIXe siècle comme la voie royale des jeunes artistes d’Outre-Atlantique, tant par ses institutions que par sa bouillonnante scène artistique.

La prestigieuse École des beaux-arts, ou les académies privées Julian et Colarossi qui avaient ouvert leurs portes aux femmes, leur permettent d’être formés par des artistes français de renom comme Alexandre Cabanel, Jean-Léon Gérôme, William Bouguereau ou Léon Bonnat. Ce cursus offre non seulement un solide bagage technique et artistique aux étudiants canadiens, mais leur permet aussi d’ambitionner d’exposer aux Salons, épreuve incontournable pour espérer faire carrière. Les premiers artistes canadiens arrivent à Paris à la fin des années 1870 et dans les années 1880, initiant un mouvement qui ne cessera de s’amplifier jusqu’à la première guerre mondiale.